fren

Université de Corte

UNIVERSITÀ DI CORSICA PASQUALE PAOLI

Contact : André GUIDICELLI, Référent intégrité scientifique| giudicelli_a@univ-corse.fr

Jeudi 22 novembre 2018 de 14h00 à 16h00

« Plagiat et fraude académiques : quand parler, c’est agir »

Conférence : Michelle Bergadaà

Conférence de Michelle Bergadàa, , professeure à l’université de Genève, « Plagiat et fraude académiques : quand parler, c’est agir » jeudi 22 novembre 2018 de 14h à 16h au Spaziu universitairu Natale Luciani, Campus Mariani, Corte

L’explosion des cas de fraude scientifique et de plagiat conduit à constater que l’ordre académique et l’ordre juridique n’offrent pas de réponses satisfaisantes. Les méthodes développées dans le cadre de recherches et actions conduites ces quinze dernières années seront brièvement exposées. Le 1er thème abordé, structurant, sera celui des 10 conséquences d’un plagiat ou d’une fraude afin que chacun appréhende la nature du problème en abandonnant le niveau de la logique de la cause (plagiat donc sanction). Le 2e thème, dynamique, montrera comment on devient plagiaire, ou non, et que cela se détermine dès le doctorat. Le 3e thème sera celui des profils de plagiaires afin de ne plus généraliser les conduites et sortir de la logique binaire « bon vs. mauvais » scientifique, « coupable vs. victime », etc. On apprendra à reconnaître les types de délinquants et à communiquer avec eux, voire à les éviter et à les sanctionner.

Objectif de la conférence

• Procurer une grille de lecture aux participants afin de comprendre comment s’installent le comportement de délinquants de la connaissance.

• Procurer des exemples sur les médiations que propose l’Institut IRAFPA pour aider à traiter de situations de conflit complexes dans des cas qui mettent en scène divers acteurs (doctorants, professeurs, administrateurs, auteurs, journalistes…)

 

Vendredi 23 novembre 2018 de 09h00 à 12h00

« Le chercheur et le plagiat : guidelines déontologiques et cadre éthique pour les cas de fraude « 

Atelier animé par Michelle Bergadaà 

Atelier animé par Michelle Bergadaà, professeure à l’Université de Genève, « Le chercheur et le plagiat : guidelines déontologiques et cadre éthique pour les cas de fraude  » vendredi 23 novembre 2018 de 9h à 12h en salle DECA 001, Faculté de Droit, Campus Mariani, Corte

Les cas de plagiat dans la recherche scientifique sont aujourd’hui importants. Règle du « publish or perish », échanges électroniques, bibliothèques en ligne…, notre métier de chercheur a été bouleversé en profondeur, et ce, en un laps de temps qui ne nous a pas permis d’instaurer des repères déontologiques stables. Chaque année, dans diverses universités, des thèses de doctorat sont annulées et des réputations sont détruites parce que les auteurs ont fait preuve de négligence académique en plagiant des écrits d’autres auteurs. Dans cet atelier nous montrerons les marqueurs éthiques qu’il conviendrait de discuter, établir, formaliser comme autant de support au travail responsable du chercheur.

Objectif de l’atelier

• Procurer une grille de déontologie claire aux participants en matière d’emprunts, de citations, de construction de connaissance lors de l’écriture d’articles et de thèses de doctorat.

• Procurer des guidelines pour aider à traiter de situations de conflit complexes dans des cas de plagiats qui mettent en scène divers acteurs (doctorants, professeurs, administrateurs, auteurs, journalistes…)

Méthode

Exposés sur la base des travaux effectués depuis 15 ans sur le sujet via notamment le site de l’Institut IRAFPA, puis travail en sous-groupe à l’aide de cas élaborés sur la base de situations réelles vécues au sein de l’Institut IRAFPA.