fren

Expertise de plagiat

Référents : Michelle Bergadaà et Yelena Saltini

Méthode : 1 jour de formation à Genève, analyse de dossiers-tests à distance, Interaction avec les experts de l’IRAFPA

Suivi de la certification : Contrôle des progrès à la fin des années 1 et 2. Suivi documentaire annuel anonymisé partagé par toutes les personnes certifiées. Revalidation de la certification après 3 ans.

Compétences acquises pour la certification

1) Définir les textes expertisés
La liste des textes relatifs aux plagiats rapportés n’est pas exhaustive. Une fois le mode opératoire du plagieur détecté dans un texte, il est facilement reconnu dans tous les autres écrits.

2) Le choix des échantillons analysés dans un texte
Fiabilité, validité et robustesse : les échantillons seront représentatifs de l’ensemble du texte d’où ils sont extraits.

3) Usage de logiciels de détection
Ils ne pourront pas détecter tous les cas de plagiat, mais ils fourniront des pistes utiles aux expertises.

4) La réalisation des tableaux comparatifs
Les tableaux en 3 colonnes présentent des extraits de textes mis en parallèle. Y seront comparés des extraits du texte plagiaire avec des extraits des textes sources et les commentaires.

5) Qualification du mode opératoire
Les modes opératoires et les indices relatifs à l’intentionnalité du com- portement plagiaire seront qualifiés en un ou plusieur des 4 types de la taxonomie de l’Institut.

6) Les dix conséquences d’un comportement plagiaire
En se référant aux dix conséquences identifiées par l’Institut, l’expert établira la liste de celles dont relève le cas expertisé.

7) Identification des préjudices
Déterminer les dommages formels : aux victimes du plagieur, au lecteur qui subit une atteinte à son droit fondamental d’accès à l’origine des sources, à l’organisation (image publique), etc.

8) Etablir des mesures de réparation
Enoncer les responsabilités associées en cas de conduite déviante : les négligences ou complicités présumées.

9) Proposer des mesures de réparation
Les actions suggérées seront proportionnées aux faits de plagiat constatés, aux circonstances contextuelles du comportement révélé et aux principes fondamentaux de l’équité.