fren

Plan 6 – Choisir un logiciel de détection

Publication 03.05.2007

L’usage d’un logiciel de détection de plagiat ne remplace pas l’œil exercé du correcteur qui sait détecter les différences de style dans un écrit. Dans les travaux d’étudiants, un style trop professionnel ou trop académique, un sujet trop « tendance », sont de bons indicateurs de risques de plagiat.

Il semble néanmoins indispensable d’acquérir un logiciel de contrôle des travaux même si ceux-ci ne sont pas sans faille. Ainsi, ces logiciels n’ont pas accès aux bases de données commerciales, ni aux bases de données constituées d’anciens travaux compilés au sein même des établissements par des étudiants astucieux, ni le travail d’un « ghostwriter ».

Cependant, ces logiciels sont une mesure préventive qui évite le plagiat massif.

Suggestions

• Se situer au coeur du dispositif : le choix du logiciel est un choix pédagogique et ne devrait pas être délégué à la division informatique de l’établissement.

Comparer les logiciels : suivre un cahier des charges précis pour choisir le logiciel de détection le plus approprié. Les besoins des disciplines varient grandement.

• Réévaluer régulièrement l’usage : il n’en existe que peu sur le marché, mais l’offre évolue de manière satisfaisante. Il faut donc réexaminer le choix du logiciel régulièrement.